Stefane Fermigier

Le free software devient open source software (?)

| Comments

Des discussions animées ont lieu en ce moment aux Etats-Unis pour décider s'il faut changer le nom de ``free software'' en ``open source software''.

Pourquoi ce changement de nom? Tout simplement parce que free signifie à la fois ``libre'' (le sens auquel la plupart des promoteurs du logiciel libre sont attaché) et ``gratuit''. Mettre en avant la gratuité d'un produit, c'est évidemment important pour les utilisateurs individuels, mais c'est un problème vis-à-vis des entreprises, dont les décideurs pensent encore trop souvent à ce sujet que ``si c'est gratuit, ça ne vaut rien.''

D'un autre côté, le terme ``open source software'' met en avant la disponibilité des sources (sans préciser malheureusement sous quelles conditions elles sont modifiables et redistribuables), qui est le fondement du succès des logiciels libres.

En français, l'ambiguité sémantique sur le mot free n'existe pas, et le consensus actuel est d'utiliser le terme ``logiciel libre'' (certains proposent plutôt ``libre logiciel'', comme dans ``libre pensée'' ou ``libre échange''). Mais même en France, la terminologie continue à déranger les journalistes qui se croient obligés de préciser ``libres de droits'', ``librement redistribuables'' ou qui utilisent les expressions plus connues (et carrément erronées) ``shareware'' ou ``du domaine public''.

Pour en revenir aux discussions outre-Atlantique, un certain nombre de leaders de la communauté des logiciels libres ont approuvé le changement de nom: E.S. Raymond, qui est à l'origine de l'idée et qui la défend dans cet essai, Linus Torvalds, John ``maddog'' Hall, président de Linux International et Bruce Perens, leader du projet Debian, qui a déposé le nom open source et a déjà créé un site Web d'information sur le sujet. D'autres sont moins enthousiastes, voir réticents, comme Bob Young, président de Red Hat Software et Richard ``rms'' Stallman fondateur de la FSF et pionnier historique du logiciel libre.

Comments