Stefane Fermigier

Microsoft: mise au point du Ministère de l'Education Nationale

| Comments

Il y a quelques semaines, la presse annonçait avec grand fracas la signature d'un partenariat entre Microsoft et le Ministère de l'Education nationales. Cet accord a été interprété, ou en tout cas présenté par la propagande Microsoft, comme le point de départ de l'invasion des Windows et autres Offices dans nos écoles, nos collèges et nos lycées.

La réalité est cependant plus nuancée, comme en témoigne cette lettre, signée par le Directeur de la Technologie, à l'intention des directeurs d'IUT, des présidents d'université et des recteurs d'académie:

Des propositions ont été faites récemment par la Société Microsoft à un grand nombre d'établissements d'enseignement supérieur. Elles concernent la signature d'un protocole d'accord relatif au programme de certification Microsoft pour les étudiants (MCP).

Je tiens à vous informer que la Société Microsoft ne peut en aucun cas se prévaloir d'un accord avec l'éducation nationale sur ce programme précis. En effet, la convention signée entre le ministère et la Société Microsoft, dont vous trouverez copie jointe, est une convention cadre qui prévoit que tout projet s'inscrivant dans cette convention doit être examinée et validée par un comité de pilotage commun et faire l'objet d'une convention particulière.

Pour parler de projets plus constructifs, rappelons l'existence de l'excellent projet ``École Ouverte de l'Internet'' (soutenu par l'AUI et l'AFUL), qui devrait commencer ses formations en juin.

On peut également mentionner la Lettre du laboratoire d'analyse numérique de Jussieu dont le premier numéro parle des solutions Internet pour le monde de l'éducation en général et pour les écoles primaires et les unversités en particulier, des différents systèmes d'exploitations (Windows, Mac, LINUX), des problèmes de compatibilité entre les différents navigateurs (Netscape, Internet Explorer...) et des logiciels libres.

Comments