Stefane Fermigier

Revue de presse: 01 Informatique

| Comments

L'hebdomadaire "01 Informatique" dans son numéro du 28 août au 3 septembre parle à deux reprises de Linux:

  • "Informix rassure ses utilisateurs" traite du redressement financier de cette société et annonce qu'elle a décidé de porter sa base de données Informix SE sous Linux pour coller au marché et ne pas manquer cette plate forme. Bien sûr cette initiative a été "vivement applaudie par la communauté de développeurs."
  • Plus long, l'article intitulé "Linux crédibilisé par les éditeurs de SGBD" propose :
    • un graphique sous la forme d'un camembert, montrant que Linux représente 6,8% des ventes mondiales des nouvelles licences de systèmes d'exploitation serveur en 1997.
    • un tableau avec les 5 applications annoncés pour Linux (et 3 sur ces 5 sont des SGBD).
    • un texte qui qualifie Linux de "célèbre Unix gratuit" et de "Unix au code libre", doté de qualités techniques reconnus et dont c'est "la libre diffusion du code source qui fait sa force". Avec 7 à 10 millions d'utilisateurs, Linux n'a plus le statut de produit marginal en entreprise et bénéficie des attentions des éditeurs de SGBD : ainsi chronologiquement ce fut Computer Associates (avec Ingres II pour l'automne), puis Oracle (avec Oracle 8 et 8.1 pour la fin de l'année), et enfin d'Informix (avec Informix SE) qui annoncèrent cet été leur passage à Linux. Ces portages crédibilisent un peu plus Linux. IBM a également adopté le serveur Web Apache, logiciel conçu pour Linux. Mais en ce qui concerne les 3 autres grands éditeurs de SGBD, c'est l'attente pour Sybase et IBM (même si son DB2 pour Linux est presque prêt) et le refus pour... Microsoft !!! Selon l'article, la viabilité commerciale des logiciels sous Linux reste à prouver et un support technique garanti par les ténors du service "gommerait les dernières réticences des grandes entreprises".

Encore une fois, c'est le manque de support technique qui est avancé comme point faible, car non proposé par les grands du service. Pourtant le support technique existe bel et bien, fourni par de nombreuses sociétés. Et quant aux grands du service, ce n'est qu'en leur demandant qu'ils s'y intéresseront, si ce n'est pas déjà un peu le cas.

Comments