Stefane Fermigier

Revue de presse française

| Comments

Le mensuel PC Expert de février, n°81, 33 F, parle de Linux à plusieurs reprises:

a - une publicité pleine page de MA qui lance "Sautez le pas ! Passez à la vitesse supérieure" - une première, de la publicité massive pour une distribution.

b - une courte critique du livre "Linux pour les Nuls" chez Sybex, qui est fourni avec la Red Hat 5.2 (la première version en 1998 comprenait la 5.0).

c - une critique signée Edouard Tonneau sur "Le Starter Linux Red Hat 5.1" chez S&SM, qui est selon l'auteur "indispensable et d'un bon rapport contenu/prix".

d - "Linux à la sauce Macintosh", une brève qui indique que Apple devrait proposer un G3 sous Linux dans sa nouvelle gamme.

e - "La montée en puissance de Linux", article de Vincent Jajolet qui dresse le tableau de ce début d'année : noyau 2.2, Gnome, StarOffice, logiciel Fenris I for Linux, Corel WordPerfect, support IBM, data warehousing sous Linux. Cela est résumé par un graphique parlant. Il ne faut pas oublier les réalisations sous Linux de plus en plus nombreuses et les services de SSII spécialisées qui assurent support et maintenance.

f - "Comme le marché est largement orienté Windows, nous parlons des applications Windosw" et "Si nous ne faisons pas l'apologie du logiciel libre, c'est que nous avons du mal à croire en ses vertus". C'est clair et cela explique qu'il n'y a plus de rubrique sur Linux (contrairement à certains numéros de 1998).

g - la chronique de Pierre Gatellier, intitulée "Faut-il croire en Linux ?", qui donne en une page son point de vue :

  • "Remplaçant viable de Win NT comme serveur, Linux l'est". Et Informix, Oracle et Sybase sous Linux y contribuent encore plus.
  • Linux à la maison et en entreprise "ce n'est pas pour demain". L'installation et le support "sont délicats".
  • Linux en entreprise "peut présenter des avantages multiples" et permet de monter "un véritable serveur DNS" par exemple. Pour les entreprises, rappelons encore une fois que le support professionnel existe, ce qui ne rend pas l'installation et le support "délicats".

La chronique semble donc positive mais se termine par une volte face surprenante : "Evidemment, tout ceci n'offrira jamais la sécurité que propose Microsoft, celle de l'homogénéité et de l'unicité d'une solution propriétaire" qui certes entraine "un assujetissement certain". In cauda venenum...

Question : en quoi les logiciels libres (ou commerciaux sous Linux) ne seraient-ils pas homogènes, puisque les spécifications sont connus : code source accessible, respect des standards ouverts - ce qui n'est pas du tout le cas des logiciels propriétaires. Il est bien dur d'assumer les défauts de grands éditeurs propriétaires.

Le site de l'éditeur de PC Expert, Ziff Davis France, propose quant à lui 3 articles en ligne à propos Linux : une interview de Linus Torvalds ("MS fait un travail de mauvaise qualité"), un article sur Linux ("L'alternative Linux") et une tribune libre de Roberto Di Cosmo ("La guerre des systèmes d'exploitation").

Dans Programmez! no 7, une nouvelle importante: il va y avoir une Linux Expo en juin à Paris (pas plus de détails, mais c'est Inforpromotions qui organise).

A part ça:

  • Une interview de David Greenman, cofondateur de FreeBSD, qui ne semble guère enthousiasmé par la promotion de son système.
  • Un article sur EMACS, un sur les grand principe du glanage de cellules, par les créateurs de SmallEiffel.
  • Sur le CD-ROM, Netscape Communicator 4.50 et Corel WordPerfect 8 pour Linux, Ecos, le système d'exploitation embarqué de Cygnus, et un tutoriel Python en français, probablement celui qui à été traduit par Olivier Berger et qui est disponible ici.

Netsurf de février propose sous blister un CD ROM avec Netscape Communicator 4.50 pour Linux et Corel WordPerfect pour Linux aussi. Mais hélas c'est toujours inscrit dans la liste des logiciels Win...

Dans Informatiques Magazine de vendredi dernier, une tribune libre bizarre sur les logiciels libres que je n'ai pas comprise et dans la nouvelle formule du Monde Informatique, un dossier sur Place aux héritiers du PC avec une boîte Red Hat en couverture, et une revue de presse allemande: Linux marque des points dans les entreprises allemandes:

A la centrale d'achat Büroring, Linux, utilisé comme serveur Web et DHCP, joue un rôle important, bien que non stratégique. « Je ne pourrais jamais imaginer remplacer nos serveurs Linux par des serveurs sous Windows NT », assène pourtant Kai Ricken, directeur informatique.

Comments