Stefane Fermigier

Trois questions sur le projets Lothar

| Comments

Trois question àGaël Duval sur le projet Lothar:

Quel est le but du projet Lothar ?

Configurer son matériel sous Linux n'est toujours pas évident. La base du système (disques-durs, carte vidéo...) est maintenant bien reconnue, mais pour le reste (cartes réseau, cartes son...) il faut souvent avoir recours à la ligne de commande et spécifier l'adresse de base, l'IRQ et le DMA... En bref, le cauchemar intégral pour les utilisateurs venant d'autres systèmes d'exploitations souvent plus performants dans ce domaine, cauchemar que MandrakeSoft propose de transformer en rêve !

En quoi est-ce que ca va rendre la vie des utilisateurs de Linux plus facile?

Malheureusement il faut souvent passer par DOS ou Windows pour récupérer ces adresses... Nous souhaitons donc simplifier la vie de l'utilisateur de linux et lui éviter de longues heures de recherche d'information et de configuration, souvent hasardeuse.

Lothar permettra tout d'abord de "post-configurer" son matériel grâce à des petits programmes graphiques exploitant toutes les possibilités plug-and-play des cartes modernes mais également d'autres méthodes permettant de reconnaitre du matériel non plug-and-play.

Qu'attendez-vous des développeurs?

Le concept de Lothar n'est pas vraiment nouveau: on dispose déjà sous Linux d'outils (un peu compliqués à utiliser) comme pnpdump et isapnp qui permettent de se tirer d'affaire dans bien des cas. Mais MandrakeSoft souhaite que les développeurs se rassemblent pour faire de Lothar un standard simple à utiliser permettant de configurer son matériel sous Linux.

La contrepartie pour les développeurs est de participer à un projet complètement ouvert et open-source (tout le code de Lothar est publié en GPL) qui bénéficiera à la communauté Linux toute entière et pas seulement à la distribution Linux-Mandrake.

Comments