Stefane Fermigier

Revue de presse francaise

| Comments

Le magazine 60 millions de consommateurs de juin consacre 3 pages à la suite StarOffice de l'éditeur allemand Star Division.

Ainsi la rubrique "Nouveautés - Nos ingénieurs ont testé" propose dans l'article intitulé "Des logiciels de bureau gratuits sur Internet" une analyse détaillée signée Gilles Mandroux et Patrick Gérard.

La première partie de l'article précise que cette suite est disponible sur les systèmes d'exploitation Windows (9x et NT), sur OS/2 ET sur Linux. L'interface graphique, les logiciels de la suite et les fonctions sont identiques quel que soit le système d'exploitation.

L'analyse porte sur chacun des 4 différents modules de StarOffice : le traitement de texte StarWriter, le tableur StarCalc, l'éditeur HTML et le logiciel de présentation StarImpress.

L'ensemble a une bonne critique : performances (estimées supérieures parfois au concurrent MS Office), prix (celui du téléchargement), fonctionnalités.

Les points négatifs concernent certains filtres de conversions (MS <-> StarOffice), l'absence de manuel (puisque téléchargé !). Je rajouterai le téléchargement (pour sa durée, du fait des 52 Mo - à décompresser) et aussi la grande difficulté de commander et d'obtenir des StarOffice.

Le mensuel Linux Magazine France de juin, n°7, est paru : 20 F sans le cédérom, 35 F avec. Les 84 pages comportent 27 articles, dont sur une bonne part sur la programmation (29 pages). Le nombre de pages total a augmenté, il y a donc aussi un peu plus de publicité (17 pages) et les articles sur Linux en général (38 pages) traitent de l'association Belug, de Lilo, de LaTeX ou de KJuke Box et d'autres points encore.

Dans Le Monde Informatique cette semaine, un article intitulé L'accès aux codes sources, gage de pérennité du logiciel , qui ne parle pas du tout des logiciels libres mais qui reprend l'un des principaux arguments en leur faveur (le troisième point dans la devise de l'AFUL: ``liberté, stabilité, pérennité'').

Dans 01 Informatique, un article de Simone Wapler sur les entreprises françaises qui supportent Linux. On y apprend, et c'est une nouveauté, que Bull va annoncer le 17 juin son programme de support puor Linux, qui sera opérationnel dès catte date. L'article est illustré par une photo de Bernard Lang.

Daniel Lebray nous écrit pour nous signaler un article sur les ``serveurs haut de gamme'' dans 01 Réseaux, avec les remarques suivantes:

C'est deja fort de faire un tel dossier sans aborder GNU ni les logiciels libres (sauf en page 65 "... et autres Linux)" -c'est peu-, mais c'est pire quand pp.62-63 on peut lire ceci: "Le segment des serveurs Web sous Unix est pratiquement limite aux portails des fournisseurs d'acces et aux gros prestataires hebergeant des sites Web qui requierent d'enormes debits transactionnels." petite citation d'un 'gros d'chez Bull'; deja la ca fait mal... d'ou viennent les sources de Thierry Levy-Abegnoli (auteur de l'article) pour affirmer de telles choses. Mais voici le pire, je cite: "En attendant, la majorite des sites Web, ainsi d'ailleurs que beaucoup d'Intranet et de serveurs de messageries, sont sous NT." --- ca fait froid dans le dos... Encore une fois, ou sont les sources de telles affirmations. Comment ignorer Apache [55 % des sites mondiaux], Linux, Free/Net/OpenBSD [pratiquement 50 % des sites européens à eux quatre] ainsi que les milliers d'applications libres dans le monde. L'ensemble du dossier est a l'image de ces courtes citations; sans rapport avec la realite, confine dans un univers commercial ou l'on rencontre plus souvent un nom depose ou d'"acteur du marche"...

Comments