Stefane Fermigier

Revue de presse francaise

| Comments

Le dernier numéro hors-série de Freelog (N°2, août 99, 34 p., 35 F) est sorti. Il est intégralement consacré à Linux et vendu avec 2 cédéroms. Sont présents - entre autres :

  • Mandrake 6.0 (distibution Venus)
  • Yellow Dog (un Linux pour Power PC),
  • la démo (30 jours) de Vmware 1.0 (émulateur de systèmes d'exploitation sous Linux)
  • Amaya 1.0 (l'éditeur HTML du WWW Consortium)
  • 8 jeux graphiques (sites des éditeurs précisés)
  • Scilab (de l'INRIA, calcul numérique et tracé de coubes tridimentionnel)
  • Alsa (Advanced Linux Sound Architecture, qui pourrait être intégré aux noyaux 2.3.x)

Tous ces logiciels font l'objet d'un article de 1 à 4 pages dans le magazine. A noter aussi 4 pages sur Gnome et 3 sur la maintenance de micros sous Windows avec Linux !

Enfin, en page 3, une interview de Gaël Duval (Président et cofondateur de MandrakeSoft SA), qui annonce :

  • L'intégration de Lothar (projet GPL de reconaissance automatique des cartes et puces PC) à une future Distribution, ''dès que ce sera suffisament stable''
  • Le lancement du projet ''iMandrake'', une distribution Mandrake pour iMac.

Dans Décision Micro & Réseaux du 21 juin, une pleine page sur Linux Expo: Grand-messe réussie pour Linux (``Linux joue désormais dans la cours des grands -- fréquentation record et soutien des groupes informatiques majeurs: le premier salon français dédié à Linux a remporté un succès inattendu''). Le soutien massif des grands noms de l'informatique (``Linux n'est plus un hobby -- Avec le soutien de géants tels qu'IBM, Bull, Compaq ou HP, il devient une alternative pour l'entreprise'').

Dans 01 Informatique du 25 juin: Les OS propriétaires à l'ombre de Linux (``Linux est présent sur tous les serveurs d'entrée et de milieu de gamme -- L'OS libre reste absent du haut de gamme à très haute disponibilité'').

Dans Computer Reseller News du 1er juillet: Linux Expo: le logiciel libre devient adulte et Le discours des avocats du libre a mûri (``Le militantisme anti-microsoft a cédé la place à un argumentaire économique. Il s'agit désormais d'expliquer pourquoi le mode de développement du libre garantit la qualité des logiciels...'').

Comments