Stefane Fermigier

Trois questions a Christophe Lebars

| Comments

Trois questions à Christophe Lebars, responsable du projet de traduction de Debian en français et directeur technique d'Alcove.

1) Ou en est le projet Debian actuellement ?

Comme beaucoup de projets de l'informatique libre, Debian est toujours dans une phase de croissance exponentielle : bientôt 500 développeurs, 4000 paquets logiciels et des fonctionnalités techniques toujours incroyables : par exemple APT qui permet une mise à jour globale de manière optimale, ou YADA et Lintian qui favorisent la création de paquets de qualité.

Le projet de traduction de l'équipe française (http://www.debian.org/~clebars/) est aussi très actif mais manque encore de volontaires pour suivre le rythme de production des documents en anglais.

2) Pourquoi Debian, malgré ses grandes qualités techniques, n'est-elle pas utilisée par plus de monde ?

Il faut bien comprendre que Debian n'est pas une distribution commerciale de Linux mais simplement un projet de l'informatique libre. Le projet Debian n'a donc pas pour but de diffuser son travail dans le grand public et l'utilisation directe de Debian est surtout possible pour les SSII et les développeurs : sur ce terrain Debian est très bien placée.

Le grand public doit préférer les méta-distributions basées sur Debian réalisées par des acteurs commerciaux extérieurs au projet qui ne sont pas pour l'instant très nombreux.

3) Comment va, a ton avis, évoluer le marché des distributions Linux ?

Il me semble que la partie technique de construction d'une distribution sera de plus en plus découplée de la partie diffusion et marketing. Il semble logique pour les sociétés désirant distribuer Linux de dériver de projets libres existants. Les exemples récents de Mandrake ou de Corel le confirment.

Puisque la construction d'un système d'exploitation de base sur lequel se grefferont les méta-distributions commerciales ne pourra être qu'un projet ouvert de l'informatique libre, il est probable que l'on assistera à une concentration des efforts dans un ou deux projets. Debian a dans ce modèle une belle longueur d'avance.

Comments