Stefane Fermigier

Accord Dell/CNRS pour la fourniture de PC sans OS

| Comments

Lu dans LMB Actu ce matin:

Ce jeudi 8 octobre, la délégation aux systèmes d'information du CNRS a rendu public l'aboutissement d'un travail de plusieurs mois: l'offre d'une configuration PC Pentium II 350 MHz sans système d'exploitation pré-installé, à un prix particulièrement raisonnable, 7 700 FF HT. La configuration est celle d'un constructeur de premier plan, Dell, qui a favorablement répondu à la demande lancée voici six mois. La configuration proposée concerne la communauté académique, enseignement supérieur et recherche.

Une semaine avant l'audition publique à Washington de Microsoft pour abus de position dominante, cette offre prend un relief particulier. Le géant du logiciel exerce sur le marché une pression énorme, qui s'exprime dans le récent ouvrage de Dominique Nora et Robert di Cosmo, "Hold up planétaire". La domination de Microsoft s'appuie sur un élément fondamental: la livraison du système d'exploitation Windows pré-installé sur les disques durs des ordinateurs PC. A l'origine, il s'agissait de rendre service à l'utilisateur, en livrant un ordinateur prêt à l'emploi. Avec le temps, ce confort est devenu un dogme quasi incontournable. La maîtrise de l'installation du système d'exploitation a ouvert la voie à la mainmise sur la diffusion des logiciels applicatifs. La maîtrise des ces deux aspects ouvre à son tour la voie de la mainmise sur l'accès à l'Internet par le biais de la livraison automatique du navigateur Internet Explorer. C'est sur ce point précis que se fonde le département de la justice américain (DOJ) en attaquant Microsoft pour abus de position dominante. La procédure se fonde sur la violation du Sherman Act et dure depuis plusieurs mois.

Au-delà de toute autre considération, idéologique ou réglementaire, la livraison automatique de Windows relève aujourd'hui de l'absurde. En effet, il existe pour les PC un autre système d'exploitation, dont nous avons souvent eu l'occasion de parler, Linux. Il s'agit d'un Unix pour PC, gratuit, largement diffusé et ouvert à la modification par qui en est capable, ce qui lui donne le qualificatif de " logiciel libre ". C'est dans la communauté enseignement et recherche que Linux s'est développé. Là, nombreux sont les utilisateurs qui commencent par retirer le Windows pré-installé pour le remplacer par Linux. Paierait-on le loyer d'une maison que l'on n'habite pas ? Absurde. En outre, sur un grand nombre de machines, cet achat forcé se révèle inutilement coûteux. " Cette offre spéciale d'un PC sans OS renoue avec le bon sens, donne le choix aux utilisateurs et préserve les deniers " se réjouit François Vadrot, directeur du système d'information du CNRS, qui a inscrit la clause spéciale visant à rendre Windows optionnel dans la négociation avec les fournisseurs.

Nous pouvons maintenant souhaiter la généralisation de cette approche, au-delà de la communauté académique française, au-delà du seul constructeur Dell. Elle replonge Microsoft dans la vraie compétition, sur un de ses produits majeurs, Windows. Elle lui retire le principal moyen d'abuser de sa position dominante.

Linux

Comments