Autrans'98: LINUX et les logiciels libres en vedette

January 1, 1998

On a parlé de Linux et des logiciels libres aux rencontres Internet d'Autrans.

Voici un compte-rendu des discussions, d'après le Micro-Bulletin:

Bernard Lang, directeur de recherche à l'INRIA, présente le système d'exploitation Linux et l'importance des logiciels libres. Vinton Cerf se dit également très favorable à Linux et aux logiciels libres. ``Autour des années 1970 sont apparus Unix et IP. Ils ont grandi ensemble pendant 20 ans selon un modèle de développement collaboratif, sur toute la planète. Les logiciels obéissaient à des standards ouverts, libres d'usage, de diffusion et modifiables. Les sources étant publiques, chacun a pu contribuer à l'amélioration.'' Les logiciels libres constituent aujourd'hui l'Internet. Et Bernard Lang de faire frémir : ``En effet, imaginez qu'on les supprime, on perdrait alors:

  • la moitié des sites Web, qui sont sous Apache,
  • une grande partie de l'interactivité qui est réalisée en Perl,
  • les listes de diffusion, qui sont principalement sous Majordomo,
  • la messagerie électronique en perdant sendmail,
  • les DNS en perdant Bind,
  • les news en perdant Usenet.''

Bref, on l'aura compris, si on supprime les logiciels libres, l'Internet disparaît! Parmi eux, ``Linux est un Unix complètement libre qui pour 250 F (si on achète un package au lieu de le télécharger) offre un système Internet/Intranet complet pour autant de sites que l'on souhaite car, libre de droit, vous pouvez le dupliquer à loisir, le donner à qui vous voulez. Il existe également des suites bureautiques chez Corel-WordPerfect, Applixware, StarOffice'', rappelle Bernard Lang. ``En outre, les logiciels qui fonctionnent sous Unix/SCO peuvent fonctionner sous Linux. On ne manque pas d'applications.''

Un brin pessimiste, Pierre Faure, président de l'AFUU, qui se déclare ``militant des systèmes ouverts'', ne pense pas que Linux ait sa chance. ``Ce n'est pas parce qu'Internet a gagné que les systèmes ouverts ont gagné.'' Bernard Lang rappelle simplement que Linux a commencé sa carrière voici trois ans et atteint aujourd'hui les 6 millions d'utilisateurs ``sans publicité, sans soutien de la presse : cela va donc très bien au contraire''. Comme les systèmes du même nom, le débat reste ouvert...

Un peu étonné par ce compte-rendu, j'ai contacté Pierre Faure qui m'a fait parvenir les précisions suivantes.